La restauration est une activité intéressante sur le plan économique. Un restaurant peut rapporter énormément de bénéfices. L’ ouverture d’un restaurant suscite un investissement d’une assez grande valeur. Elle implique également la présence de compétences adéquates.

Les conditions préalables à l’ouverture du restaurant

ouvrir un petit restaurant 1Avant l’ouverture d’un restaurant, certaines formalités légales doivent être remplies. La création de l’établissement fait l’objet d’un permis d’exploitation , d’une déclaration fiscale, et d’une immatriculation au registre de commerce. L’obtention du permis résulte d’une formation. Pour une bonne gestion, des compétences en marketing et en comptabilité sont requises. De même, il est essentiel de posséder de bonnes compétences, un diplôme en art culinaire. Une étude de marché approfondie constitue une première étape pour évaluer la rentabilité

Les investissements précédant l’ouverture

Mis à part les démarches de formalisation, les premières dépenses concernent l’aménagement. Cela englobe les infrastructures, la construction ou la rénovation du local, et l’installation des meubles. Ensuite, l’achat des matériels de cuisine constitue l’étape suivante. Il s’agit des appareils électriques, frigos, congélateurs et fours, et des ustensiles et couverts.

ouvrir un petit restaurantLes ressources humaines nécessaires

La satisfaction du client, priorité du restaurant, repose sur la qualité culinaire, mais aussi sur l’ambiance et la qualité du service. Pour cela, l’équipe de cuisine dirigée par un chef cuisinier attitré est constituée de personnes expérimentées. Le personnel de service est surtout caractérisé par une bonne présentation. Le personnel administratif se charge de la gestion des commandes et des paiements. Il gère également les dépenses d’approvisionnement, les charges patronales, les maintenances de matériels et la paie des employés.

Le budget d’ouverture

L’acquisition, la caution ou le paiement du loyer du local, l’achat des matériels et le recrutement du personnel entament une partie du budget investi. Pour le fonctionnement du restaurant, la prochaine étape budgétaire est l’approvisionnement en matières premières. La quantité de denrées achetées doit couvrir une période assez étendue. De même, les dépenses à prévoir à l’ouverture incluent les frais d’exploitation tels l’abonnement en gaz, électricité et eau. Une part du budget est évidemment destinée à la rémunération et aux cotisations sociales des employés du restaurant.