NBA Transfer

Une inter-saison qui a fait d’innombrables victimes

Sport

Transfert surprise en NBA

 

L’échange choc de l’inter-saison 2018 en NBA cette année est celui de Blake Griffin, passé de Los-Angeles Clippers aux Detroits Pistons. Ce transfert surprise n’est que le premier d’une longue série de transaction durant les différentes, et précédente, inter-saisons en NBA. En effet, de nombreux transferts majeurs ont été réalisés entre les mois de décembre et février.

Petit récapitulatif des plus gros transferts durant les marchés hivernaux en NBA.

 

Wilt Chamberlain

En 1965, les San Francisco Warrior décident de vendre leur génie, pour cause de difficultés financières. Il atterrit donc au Philadelphie Sixers, l’équipe de sa ville natale, où il tournera à une moyenne de 38,9 points et 23,5 rebonds par match.

 

Kevin Johnson

Bloqué par la concurrence de Mark Price à Cleveland, Kevin Johnson, qui à cette époque n’était qu’un simple rookie, est envoyé aux Phoenix Suns. Ce transfert, datant de 1988, lui ouvrira les portes de la célébrité en NBA. En effet, il sera présent dans les deux meilleurs cinq de départ des trois années qui suivront.

 

Tim Hardaway

En 1996, les Golden State Warriors décident d’envoyer l’un des meilleurs meneurs des années 90, Tim Hardaway, à Miami. L’année qui suivra le transfert, lui aussi sera présent dans le meilleur cinq de départ.

 

Jason Kidd

En 1996, aussi, Jason Kidd se voit transférer de Dallas à Phoenix. Un transfert qui fera de lui le meilleur passeur décisif de la saison régulière pendant trois années consécutive.

Il connaîtra aussi un autre transfert d’inter-saison, douze ans plus tard, en 2008 cette fois, ou il quittera les New Jersey Nets pour retrouver son ancien club de… Dallas. Il décrochera d’ailleurs un titre de champion NBA avec la franchise texane en 2011.

 

Stephen Marbury

Joueur au gros caractère, compliqué à géré pour les head coach de NBA, Stephen Marbury se verra transférer deux fois en cours d’inter-saison. Tout d’abord en 1999, par Minnesota, où il devait former un duo dit “révolutionnaire” en NBA avec Kevin Garnett, qui le transfert dans le New Jersey, où il deviendra All Stars.

Un autre transfert hivernal a eu lieu dans sa carrière, en 2004 plus précisément. Cette fois-ci, c’est Phoenix qui l’enverra a New-York, ville de naissance de Stephen Marbury.

 

Ray Allen

C’est en 2003 que Milwaukee laissera partir son shooter, Ray Allen, qui était All Star durant les trois années précédentes. Il rejoindra Seattle en échange de l’idole des Sonics (maintenant les Thunders), Gary Payton, qui lui ne restera que l’espace de quelques mois.

 

Vince Carter

Toronto accepte finalement fin 2004 de lâcher son bijou, Vince Carter, qui possède toujours la meilleure moyenne de points par matchs de la franchise canadienne. Il rejoindra donc les New Jersey Nuggets.

 

La liste étant encore longue, on sait que la période hivernale des “trad” réserve souvent de grandes surprises, qui parfois portent leurs fruits, et d’autres fois sont les précurseurs des plus gros flops pour certaines franchises qui n’ont pas le nez creux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *